le kototama

Dérivant des mythes du Shinto, le Kototama est une pratique japonaise vieille de mille ans. Signifiant dans sons sens littéral « mot âme » ou « esprit du mot », le kototama se traduit dans un sens spirituel par des sons purs que le corps perçoit concrètement en tant que couleur, son et forme. D’après la légende, ces sons permettraient de solidifier les vibrations originelles. Son origine tout comme sa pratique ont été longtemps tenues secrètes par la famille impériale du Japon avant d’être révélées par l’Empereur meiji à la fin du XIXe siècle. Il a été répandu dans l’occident vers le milieu du XXe siècle par Nakazono Sensei.

Les trois principes fondamentaux du kototama : ANA, MANA, KANA

L’ANA est connue en tant que source du rythme de vie de tous les faits métaphysiques recensés dans l’univers. Elle se traduit comme étant la vibration initiale ou le silence qui est à l’origine de toute chose.

MANA est la suite d’ANA, c’est la concrétisation d’ANA dans le monde réel. L’on peut également énoncer que c’est la manifestation du son à travers la pensée.

KANA est la mise en valeur de MANA à travers l’expression de la vibration. C’est l’interprétation de la parole divine ou Verbe mettant en image Mana.

C’est notamment grâce à ces trois principes du kototama que le cerveau se pose en tant que récepteur et arrive à capter le rythme d’ANA par l’intermédiaire de MANA. Les vibrations sont ensuite transmises aux zones du langage pour les sons émis de nature KANA.

Retrouvez d’autres informations :

layurveda

shiatsu

yoga taoiste

yoga shiatsu

yoga

Laisser un commentaire

Nom *
Adresse de messagerie *
Site web

Anti-Spam Quiz: